Le Village de La Roque-Gageac

Le village de La Roque-Gageac l’un des endroits les plus photographiés du sud-ouest de la France et certainement l’un des plus beaux  du Périgord Noir.

Il semblerait que le site de La Roque-Gageac se soit développé surtout pendant la période gallo-romaine bien qu’il ait a priori été habité depuis la préhistoire. La Roque-Gageac jouit d’un type de fortification développé suite aux nombreuses guerres du Moyen Âge et aux nombreuses tentatives d’invasions vikings. La forteresse étant nichée en haut d’une falaise, elle est de facto naturellement imprenable.

La Roque-Gageac était au Moyen Âge un port fluvial animé d’environ 1 500 habitants alors qu’il n’en reste que 400 de nos jours. De nombreux pêcheurs travaillaient sur la rivière Dordogne qui était par ailleurs un important lieu commercial. Un fort y fut construit dans la roche entre le XIIe siècle et le XVIIe siècle.

Le jardin exotique

Parmi les diverses attractions dans le village ou ses alentours, il est possible de visiter un jardin exotique, proche de l’église, ou des oliviers, figuiers, bananiers, citronniers, palmiers et une autre vingtaine de variétés végétales seront observables. Ceci est rendu possible grâce au microclimat dont jouit La Roque-Gageac et l’absence d’un vent trop fort.

Le fort troglodytique situé dans les falaises à 40 mètres au-dessus de La Roque Gageac est fascinant, et des vestiges significatifs de la construction du XIIe siècle sont encore debout. La forte position défensive de La Roque Gageac et de la forteresse dont les défenses se sont développées jusqu’au XVIIe siècle lui a permis d’occuper une position stratégique et défensive importante dans la région.

Juste en contrebas du fort troglodyte se trouve l’un des bâtiments les plus impressionnants de La Roque-Gageac – le Manoir de Tarde avec sa tour ronde et ses fenêtres à meneaux.

Tout le village, mais surtout le petit bout près de l’église, est un jardin exotique intéressant de style tropical que l’on peut parcourir en montant la colline. La variété des plantes est rendue possible par le fait que la falaise derrière le village le protège du froid du nord, tandis que la vue dégagée vers le sud lui assure un ensoleillement important. Elle a été créée par Gérard Dorin en 1970 et n’a cessé de prospérer depuis.

Fort de la Roque Gageac

Les ruelles en escalier de La Roque-Gageac vous permettront de visiter le Manoir de Tarde, bâtiment qui domine l’ensemble du village. Jean Tarde était un ami scientifique de Galilée, étudiant l’histoire, les mathématiques et l’astronomie entre autres choses. Le Manoir de Tarde date de la renaissance.

Sur la rivière Dordogne, il vous sera possible de vous promener sur un bateau typique nommé gabare. Ces bateaux étaient autrefois utilisés pour le transport de marchandises, lorsque fleuves et rivières étaient le principal moyen de commercer. Désormais, les gabares ne sont plus qu’une attraction touristique et culturelle comme vous vous en doutez.

Le Château de la Malartrie, en direction de Beynac, fut construit au 19e siècle malgré son apparence Moyenne Ageuse. Son nom vient de « la maladrerie », une ancienne colonie lépreuse.


Le Château de la Malartrie

L’église paroissiale actuelle du village fut construite en 1330 et agrandie en 1709. Elle se situe au milieu de la falaise du village et a servi de chapelle pour un hôpital dans le temps. Le sanctuaire devint une église paroissiale pour La Roque vers 1365.